Alerte: Attention, une attaque terroriste d’envergure guète la Guinée.

Depuis un certain moment la capitale guinéenne vit au rythme d’incendies. Maisons, boutiques, magasins, marchés et autres brûlent sans que personne puisse dire l’origine du feu. Les derniers cas en date sont l’incendie d’une usine de matelas en plein cœur du marché Matoto, celui d’une boutique à la pharmacie- sangoyah non loin du rond-point. Et récemment, la tentative des pyromanes de brûler un camion citerne stationné devant une station au quartier Tombolia, deuxième du genre après qu’ils aient tentés en vain de brûler quelques semaines plutôt un autre citerne dans une station en face de l’usine topaz à un jet de pierre de la brasserie Bonagui. A l’intérieur du pays, un marché est parti en fumée au centre ville de la préfecture de Siguiri dans la nuit du 27 février. Cet acte précède l’incendie criminel de la direction d’une école dans la sous préfecture de kalinko, préfecture de Dinguiraye, entre autres. Ceux-ci viennent allonger la liste des nombreux biens privés et publics perdus dans les incendies causés par des inconnus mal intentionnés. Leur modus operandi est désormais connu de tous. Ils opèrent entre 2heures et 3heures du matin sur une moto munis d’un bidon d’essence et souvent la veille d’une manifestation socio-politique. Le phénomène d’incendie se répand tellement vite que l’on s’interroge si ces criminels qui agissent dans l’ombre ne sont pas liés à une branche terroriste. En tout état de cause, l’État a du pain sur la planche. En attendant de voir plus clair dans cette affaire, chacun doit être vigilant car une attaque terroriste d’envergure guète la Guinée. Comme le dit un adage « mieux vaut prévenir que guérir ».

Enfant de DIA

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport