Alpha Condé et les étudiants: « Quand la politique s’installe sur le campus »(Opinion)

Ce fait anodin à mes yeux, à failli me laisser indifférent. Mais par la force  de la magie des médias et réseaux sociaux, j’ai été secoué comme un homme évanoui qui reprend conscience. Pour dire, préjudice qu’aujourd’hui, la politique au lieu de s’inviter, s’installe partout et dans tout en Guinée. Il n’est donc pas surprenant, d’entendre et de voir certains tirer un gain politique d’un fait quelconque.

Alors que, ce qui s’est passé au palais du peuple, à mon avis, a été un manque d’information large des étudiants, qui  a engendré une incompréhension du Président de la République, par les mêmes étudiants à plusieurs niveaux.

Au premier niveau, c’est que beaucoup parmi les étudiants qui étaient dans la salle des congrès, ne sont   peut être pas au courant, que le Président Alpha Condé, a effectivement honoré sa promesse de campagne à savoir : un étudiant une tablette. Puisse que les tablettes sont aujourd’hui à l’Université Gamal Abdel Nasser et à l’Université de Général Lansana Conté de Sonfonia. Selon  la société Sincéry, chargée de les distribuer, qu’il y a 600 étudiants qui ont reçu leurs tablettes moyennant une modique somme de 981, 740 mille francs guinéens, sans compter ses privilèges. Si elles sont vendues à ce prix, c’est parce que, le Président Alpha Condé a instruit au Gouvernement, de renoncer à tous ses avantages fiscaux sur leurs importations. Selon toujours la société Sincéry, dans les prochains jours un lot d’un mille de tablettes débarquera, et  un autre de 10 milles suivra après.

Au deuxième niveau,  c’est la réaction humaine et paternelle  qu’a eu le Président de la République.il est tout à fait regrettable, d’entendre des extrapolations, que certains  en ont fait. Pour moi, lorsqu’il utilise des mots  pour qualifier l’attitude des étudiants, qui sont tous ses enfants et petits-enfants, il n’y a rien d’offusquant. Comme pour dire que, quand papa est fâché, et qu’il n’a pas envie de chicoter, il crie pour atténuer sa colère.  C’est pourquoi je salue par ailleurs, le courage de beaucoup d’étudiants, qui ont  fait leur mea-culpa, en se  confessant sur leur page face book.

Au troisième et dernier niveau,  c’est que le lieu et le moment de réclamation étaient inopportuns. Parce que le forum de l’étudiant Guinéen était tellement attendu qu’il ne fallait pas le transformer en tribune de réclamations de promesses politiques déjà honorées. Un forum est un espace par excellence de  discussions, visant à diagnostiquer les problèmes d’un secteur ciblé, en vue d’envisager des solutions. Alors que tout étudiant sait, qu’aujourd’hui, le système supérieur et de la recherche, a  besoin d’être reconsidéré et urgemment. C’est ce souci majeur qui devait plutôt habiter ces étudiants, comme il hante l’esprit du Président Alpha Condé. Hélas ! Quand la politique s’installe sur le campus et que la science s’enfuit , vive l’échec de la nation.

Par Bella KAMANO, directeur général de la radio parlementaire

 

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport