Après la manif du FNDC, place au bilan macabre et matériel

A l’appel du front national de défense de la constitution(NFDC) hier lundi, la capitale guinéenne a été paralysée par des manifestations de rue. Les opposants à un troisième mandat du président Alpha Condé se sont mobilisés pour exprimer leur rage contre le projet d’une éventuelle révision de la constitution qui à les en croire doit déboucher sur un nouveau mandat présidentiel.

A la mi-journée d’hier, le gouvernement a dressé un bilan de deux morts et plusieurs blessés.

A Mamou la ville carrefour, un gendarme et un manifestant ont été tués.

Du point de vue matériel, des PA ont été saccagés par les opposants sur l’axe « le Prince ».      

En fin de journée, le chef de file de l’opposition cellou Dalein Diallo s’est félicité du bilan positif d’une manifestation largement suivie par les populations. Il appelle ses partisans à garder le cap des manifestations jusqu’à satisfaction totale de leur revendication.

Par Moussa Diawara

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport