Affaire de détournement des 200 milliards Gnf: Après l’AFD, le ministre du budget blanchit Zenab Dramé

Devant la presse ce jeudi, le ministre du budget Ismaël Dioubaté a apporté des precisions sur le dossier du prétendu détournement des 200 milliards Gnf notamment sur le fond de l’AFD.

«La troisième chose qui est intéressante dans l’affaire des 200 milliards. Il y a eu un prétendu détournement de 3 millions d’euros de l’AFD. Qui consistait à abonder dans le fond du budget d’affectation spéciale. Ce montant à l’heure où je parle, n’est même pas versé », a t-il précisé. Parce qu’il y a les conditions suspensives. Qui était quoi ? Il fallait que la loi rectificative des finances de l’année 2020, soit adoptée et voté à l’assemblée nationale et qu’elle soit promulgué par le Président de la république. Ce qui est fait. Et les gens sont dans les processus de trésorerie pour décaisser le montant »

Selon le ministre Dioubaté, même si le montant était décaissé et mis à disposition, il ne concerne pas seulement le ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Ça concernait les trois secteurs éducatifs.

 »Et croyez le bien, que l’AFD a ses manuels de procédure. Personne ne peut détourner le montant des partenaires techniques et financiers. Quand il doivent donner des montants, ça s’exécute à la lettre dans l’esprit de ce manuel de procédure», a-t-il souligné.

« Je ne voulais pas anticiper sur les conclusions de la justice. Depuis un certain moment donné la Guinée a été très bien notée dans le cadre de PEFA, une évaluation de la qualité des dépenses. Parce que tous les trimestres, nous publions l’exécution du budget sur le site Internet. Et c’est disponible. Et j’ai dis à mes collaborateurs, toutes personnes qui veut avoir des informations sur le budget, sur quelque nature de problème que ce soit, on doit répondre. Parce qu’on s’inscrit dans un régime de transparence budgétaire pour améliorer la qualité de dépense», renseigne t-il.

Par Moussa Diawara