Col. Mamadi Doumbouya tance les acteurs sociaux et politiques: ” Au lieu d’instrumentaliser la jeunesse…”

Lors de la cérémonie de restitution du rapport des travaux de la  commission des assises nationales ce mercredi 24 août au palais Mohammed V, le président de la transition Mamadi  Doumbouya n’a pas manqué de rappeler devant les acteurs sociaux et politiques présents sa ferme volonté de poursuivre les réformes engagées même si cela toucherait deS intérêts égoïstes des uns et des autres.

«Nous nous sommes engagés à faire une rupture en procédant à des réformes. Aucun développement n’est possible sans justice, sans la lutte contre la corruption. Les changements sont dès fois accompagnés d’inconfort. Dans le cas de notre pays, ça touche des intérêts individuels et égoïstes par fois qui bloquent malheureusement l’unité et au rassemblement de la Guinée», a t-il prévenu.

Mamadi Doumbouya d’appeler les acteurs sociaux et politiques à une plus grande responsabilité notamment au sujet de l’instrumentalisation de la jeuneskse guinéenne  en cette période fragile que traverse la Guinée.

«Pour moi, le seul combat qui mérite actuellement d’être mené, c’est celui de l’avenir de notre pays. Les réformes structurelles continueront dans tous les domaines. Nous ne reculerons devant personne pour faire les réformes», dit-il.

Et d’ajouter : «Nous ne pouvons pas continuer à freiner le développement de notre pays en se cachant derrière des considérations irrationnelles que sont l’ethnie, la religion, la région et très souvent la politique. Au lieu d’instrumentaliser la jeunesse guinéenne, concentrons-nous plutôt sur son avenir».

Par Moussa Soninké

A lire aussi :   Guinée/Alerte : Des désagréables découvertes dans nos pains!