Adji Sarr maltraitée puis humiliée dans un hôpital

Adji Sarr relate les difficultés et les manquements auxquels elle est confrontée quotidiennement. Dans une interview publiée ce jeudi dans L’Observateur, Adji Sarr exprime son désespoir face au traitement lent de l’affaire de viol et de menaces de mort impliquant Ousmane Sonko. Elle est contrainte de vivre cachée et de subir des agressions, des menaces et des humiliations sur les réseaux sociaux et par téléphone.

«Je suis confrontée à des situations inimaginables. Même quand je vais à l’hôpital pour me faire soigner, les médecins refusent de me voir. Ils m’évitent comme si j’étais une malpropre. Cette situation ne peut plus continuer. Un jour, je me suis rendue dans un hôpital de la place, le docteur m’a négligée. Il avait mal fait la perfusion. A un certain moment, le sang remontait sur la perfusion. Finalement, j’ai quitté les lieux sans être soignée. J’ai des images de ça. J’ai traversé beaucoup de choses. Tout cela, je l’ai dans ma tête», a-t-elle confié.

La plaignante de Sonko, qui se dit «mentalement et moralement fatiguée», souhaite que son cas soit traité rapidement. «J’ai besoin d’aller au procès pour prouver au Sénégal que je ne mens pas et que c’est lui (Ousmane Sonko) qui est un vulgaire menteur», s’emporte Adji Sarr.

In senenews

A lire aussi :   Bénin : les élèves créent la « tontine s-xuelle »