Manifestations politiques en Guinée : Où est passé le jeune activiste Mamadou Oury Barry ?

Très actif dans les manifestations politiques Mamadou Oury Barry résidant au quartier Hamdalaye pharmacie, dans la commune de ratoma ne donne aucune nouvelle de lui depuis la dernière manifestation du 10 Mai 2023.

Appelée par les forces vives de Guinée (FVG), la manifestation du 10 Mai 2023 est l’une des plus meurtrières sous le régime militaire actuel( selon le bilan établi par les organisateurs, Sept(7) personnes ont été tuées par balle et une trentaine d’autres ont été blessées). Connu pour son activisme pour l’avènement de la démocratie et l’Etat de droit en Guinée, sa capacité de mobilisation et de rassemblement des jeunes lors des manifestations a fait de Mamadou Oury Barry une cible à abattre des forces de sécurité. Aujourd’hui, sa disparition laisse place à une grande inquiètude au sein de sa famille.

Son épouse Kadiatou Barry explique : “C’est aux environs de 15heures que mon mari m’a appelé pour m’informer que l’une de ses connaissances militaires l’a appelé pour l’informer que son unité a réçu sa photo après l’avoir identifié comme rebel et pertubateur de la transition en cours. Donc, qu’il fait partie des menaces à éliminer. Ce dernier (militaire) lui a ordonné de quitter coûte-que-coûte le pays, en tout cas s’il tient encore à sa vie”.

La jeune dame presqu’au bord des larmes de poursuivre sa narration :” Peu de temps après cette conversation avec mon mari, deux(2)pick-up de la gendarmerie remplis d’agents sont venus à la maison. J’étais entrain de cuisiner, ils ont demandé après mon mari, j’ai répondu qu’il est sorti depuis le matin et qu’il n’est pas de rentré d’abord. Du coup, ils ont commencé a me menacer en me proferant des injures. Ils ont renversé ma marmite et se sont retirés me disant qu’ils reviendront tant qu’ils ne retrouveraient pas mon mari”. Et d’ajouter en sanglot : ” C’est après leur départ que jai appelé mon mari pour l’en informer. Il m’a instruit de fermer la maison et d’aller chez ma copine Aissatou Barry et qu’il devait éteindre son téléphone pour ne pas se faire tracer. Depuis ce jour là, je n’ai aucune nouvelle de mon mari. Je suis très inquiète”.

A lire aussi :   LE COVID 19: La crise de trop en Guinée! (Par Souleymane Doumbouya)

Joint au téléphone Aminata Hann, la maman de Mamadou Oury Barry, elle aussi plongée dans une profonde inquiète confirme que son fils était ces derniers temps la cible des militaires au pouvoir. Selon elle, ce dernier s’est confié à elle de nombreuses fois sur des cas de menaces dont il était confronté au quotidien. Elle sollicite de l’aide pour retrouver son enfant disparu.

A noter que ces dernières décennies, près de trois cents(300) jeunes ont perdu la vie, plusieurs autres ont été blessés ou portés disparus suite à des manifestations socio-politiques.

Par Moussa Diawara