Récente sortie de Charles Wright: L’indignation d’un ancien admirateur sous le choc(par souleymane Doumbouya)

L’indignation d’un ancien admirateur encore sous le choc d’un personnage truffé de dilemmes!

Ne pas faire cette publication pour marquer mon désaveu et mon indignation vis-à-vis des forfaitures d’un homme qui a polarisé toutes les attentions sur sa personne serait faillir au devoir sacré de contribution à l’édification d’une Guinée plus rayonnante. Il faut que le Ministre D’Etat Charles Wright, reprenne la parole pour présenter ses excuses au peuple. Il ne nous a pas du tout respecté !

Lui qui a poussé pour la première fois, le corps des magistrats a une marche de protestation, aurait dû rester le plus grand modèle d’intégrité morale. Quand il est sorti de l’ordinaire, j’ai écrit pour le féliciter et cette fois-ci, très malheureusement, il a totalement raté le coach. C’est donc, un impérieux devoir, c’est-à-dire pour être en harmonie avec mon for (tribunal) intérieur, de lui rappeler ses avanies.

En effet, j’ai eu vraiment honte de voir et pu comprendre par lui que des membres du gouvernement ( sont-ils combien?) trouvent la meilleure sécurité sociale hors de nos frontières.

Comment peut-on mettre fin à l’émigration qui se traduit par la fuite massive de nos bras valides surtout les cerveaux et mains habiles vers des systèmes économiques où ils sont réduits aux tâches les plus basses?

La communication du Ministre d’Etat Charles Wright était tellement désarticulée qu’en fin de compte, je me posais la question sur le niveau réel de sa formation professionnelle. Il s’est fait hara kiri!Comment quelqu’un qui est sensé lutter contre la corruption pendant ce temps, lui-même fait état d’étage d’obtention de pots-de-vin? Des faveurs indues obtenues surtout de la part d’un opérateur économique qui n’a bâti sa fortune que sur l’obtention exclusive de Marchés publics (infrastructures et équipements)?

A lire aussi :   Le Forum des forces social de Guinée “se réservent le droit de ne plus reconnaitre l’autorité du CNRD”

Demain que retiendrons nous de sa moralité, lui qui est allé jusqu’à accepter de faire fuire pratiquement toute sa famille de quelles afres ? La crise en Guinée est d’abord morale! Cette génération que nous sommes a perdu tous les meilleurs repères moraux. Les vrais standards restant ces oripeaux du mirage que reflète cette vie outre Atlantique et Pacifique!

Quand ici, l’excellence se définit par votre expatriation, que voulez-vous?

Si On avait un parquet percutant et audacieux se serait autre ambiance. La dernière communication du Ministre d’Etat Charles Wright, révèle une série d’infractions, l’une aussi grave que l’autre !

Parfois, le silence est plus grand que tous les hauts-parleurs du monde. Sachons attendre que le temps ou l’histoire nous donne la parole !

Par Souleymane Doumbouya, consultant socio-économique